👋 Clubhouse No Code, Notion, Responsive Bubble et no code jobs #33

On est sur Clubhouse ! Et ça va parler no code !

C’est l’application du moment qui est sur toutes les lĂšvres de la “startup nation”, j’ai nommĂ© Clubhouse.

Qu’est-ce-que Clubhouse ?

Clubhouse est un rĂ©seau social Ă  mi-chemin entre Twitch, le podcast et la radio. Le principe est le suivant : vous pouvez crĂ©er des “rooms” (aka des sortes de confĂ©rences) pour parler de n’importe quel sujet Ă  (par exemple - au hasard - le “no code” 😜) et inviter les personnes Ă  rĂ©agir en direct Ă  votre room / confĂ©rence. Les personnes qui vous suivent peuvent choisir d’interagir pour poser des questions en direct (format Q&A) ou peuvent simplement choisir de vous Ă©couter (format plutĂŽt podcast ou radio).

Pourquoi c’est gĂ©nial ?

Cette newsletter serait probablement trop longue si je te disais tout le bien que j’en pense. Mais je voulais Ă©voquer tout de mĂȘme quelques points :

1) C’est assez game changer dans le paysage des rĂ©seaux sociaux actuel. Au final, si l’application ne fait “que” mixer Twitch, podcast et radio, elle a rĂ©ussit un beau pari en attirant des personnes qui proposent des rooms de qualitĂ© Ă  la fois sur des domaines variĂ©s comme les startups, le dĂ©veloppement personnel, des sujets d’actualitĂ©, des jeux
 Et ce n’est que le dĂ©but. A titre personnel, je n’ai pas arrĂȘtĂ© d’écouter des podcasts, ni la radio, mais ces derniĂšres semaines j’ai grandement rĂ©duit ma consommation de ces derniers pour me tourner vers Clubhouse et je ne suis pas déçu.

2) Le format “live” et spontanĂ©itĂ© du public me plaĂźt beaucoup. Il y a un cĂŽtĂ© FOMO parfois trop prĂ©sent, mais qui est intĂ©ressant. Au final, je trouve ça plus intĂ©ressant d’aller Ă©couter des professionnels d’un sujet et de participer Ă  un sujet que de dĂ©filer mon fil Instagram ou Facebook durant une pause.

3) C’est aussi un bon rĂ©seau social pour rencontrer de nouvelles personnes et rentrer en contact avec des professionnels de leur secteur. Elun Musk, Mark Zuckerberg et plein d’autres stars sont prĂ©sentes sur Clubhouse et vous pouvez discuter avec elle lors d’une room.

4) J’apprĂ©cie beaucoup la bienveillance de la plupart de la communautĂ© française sur Clubhouse. Je trouve bien souvent les questions pertinentes et surtout les rĂ©ponses de qualitĂ©. Le maĂźtre mot semble vraiment ĂȘtre le partage (Ă  voir si cela va durer
). J’ai assistĂ© Ă  pas mal de room dans lesquelles on partage sans filtre un grand nombre d’outils qui peuvent ĂȘtre vraiment trĂšs utiles. Le tout sans contrepartie. Je ne sais pas jusqu’à quand cela va durer puisque la monĂ©tisation fait parti du plan de Clubhouse et que la communautĂ© va grossir avec le temps (et donc faire augmenter les trolls) mais je croise les doigts pour que cet esprit demeure.

5) Dernier point qui me paraĂźt ĂȘtre intĂ©ressant : l’utilisation unique de la voix. A la diffĂ©rence des autres rĂ©seaux sociaux oĂč la vidĂ©o est trĂšs importante, sur Clubhouse la vidĂ©o n’est pas au coeur de leur rĂ©seau social. Et cela change tout. Pas besoin de trouver un dĂ©cor incroyable, de se coiffer ou de s’habiller comme il faut “pour sortir du lot”. La seule chose qui est importante c’est ton sujet et la valeur du contenu que tu vas apporter. Si tu es en pyjama, Ă  Bora Bora et (ce que je te souhaite) ou dans ton 15m2 parisien, cela n’y changera rien. Et personnellement, je trouve ça vraiment intĂ©ressant !

Si on doit parler rapidement des limites à l’heure actuelle, je pourrai te citer les suivantes :

  • Des sujets qui tournent parfois un peu en rond. En effet, le rĂ©seau social est pour l’instant trĂšs startup et manque un peu de diversitĂ© sur certains sujets. J’ai peur que les gens se lassent par la suite aprĂšs avoir Ă©coutĂ© 50 confĂ©rences sur le growth, le B2B cold calling, comment lever 10M$ ou encore sur “comment devenir le meilleur boss du monde”. Tout va probablement se jouer avec l’arrivĂ©e de nouveaux membres moins “startup et business” qui vont proposer du contenu diffĂ©rent et la monĂ©tisation qui va s’en suivre.

  • Le cĂŽtĂ© FOMO peut Ă©nerver parce qu’il est difficile de trouver le temps de tout Ă©couter. Etant donnĂ© qu’il n’y a pas de replay, si vous loupez la confĂ©rence c’est fini. Encore une fois Clubhouse n’est pas un podcast. Toutefois, on peut largement imaginer un mix entre un podcast puis un dĂ©brief de ce podcast en live sur Clubhouse.

On se retrouve pour parler no code sur Clubhouse ?

J’ai vu quelques rooms no code sur le Clubhouse qui ont dĂ©jĂ  commencĂ© (par exemple celle de ZeToolbox). Je compte m’y investir Ă©galement dans les prochaines semaines avec toutes les personnes qui voudront parler du sujet. L’idĂ©e est de parler des outils bien Ă©videmment, mais plus largement du mindset “no code”.

Je travaille actuellement avec Kevin Jourdan, le fondateur de Dotmarket sur des sujets qui devraient t’intĂ©resser entre business et no code. Je t’en dis plus dans les prochains jours, mais tu peux ĂȘtre sĂ»r de nous retrouver prochainement sur Clubhouse


Et toi, tu penses quoi de Clubhouse ?

P.S. : Tu veux des invitations ? Go en MP.


Apprenez Ă  utiliser Notion en 60 minutes

🧐 Qu’est-ce c’est ? Je t'ai dĂ©jĂ  parlĂ© de Notion dans d'autres newsletters et je t'ai mĂȘme avouĂ© que j'en Ă©tait un grand fan. C'est avec cet outil que je gĂšre quasiment toutes mes journĂ©es. Toutefois, je dois bien t'avouer que la premiĂšre fois qu'on m'a conseillĂ© cet outil, il a fallu que je trouve la bonne organisation. A l'Ă©poque, je me suis un peu dĂ©brouillĂ© comme j'ai pu pour trouver mon organisation optimale. Mais ça "c'Ă©tait avant" !

đŸ€© Pourquoi on aime ? Avec la professionnalisation de cet outil vient forcĂ©ment...les formations sur Notion ! Si tu cherches Ă  te former sur cet outil, je te propose de regarder le site notionfacile.fr proposĂ© par Shubham Sharma, notamment connu pour sa chaĂźne Youtube Digital Wink. Shubham te dĂ©voile en 60 minutes comment bien dĂ©marrer avec Notion. Tu n’as pas besoin d’autres bases. Le petit plus : c'est gratuit.

Il ne reste plus qu'a te lancer !

👉 Le lien : notionfacile.fr


Utilise Python pour extraire et envoyer des informations avec Notion

🧐 Qu’est-ce c’est ? AprĂšs avoir suivi le tutoriel ci-dessus sur Notion, tu voudras sĂ»rement aller plus loin. Toutefois, tu risques d'ĂȘtre un peu “limitĂ©â€ Ă©tant donnĂ© que Notion ne possĂšde pas encore d'API publique. Toutefois, JĂ©rĂ©my Ravenel, fondateur de CashStory et de Naas.ai a trouvĂ© une maniĂšre intĂ©ressante grĂące aux Notebooks de "passer outre" cette absence d'API.

đŸ€© Pourquoi on aime ? En un tutoriel de 3 minutes, il te montre avec sa solution NAAS (Notebook As A service) comment rĂ©cupĂ©rer et envoyer des informations depuis un Notebook Jupiter vers Notion. Le code est dĂ©jĂ  fournit, donc pas besoin de savoir coder et pas besoin de connaĂźtre le langage Python.

J'aime beaucoup ce genre de tutoriels qui permettent Ă  la fois de mĂȘler des outils no code et quelques lignes de code. Cela permet vraiment de crĂ©er des projets surpuissants rapidement si tu arrives Ă  mĂȘler les 2. Un bon use case en attendant cette fameuse API qui ne saurait tarder...

👉 Le lien : Le tutoriel


Comment bien maĂźtriser le responsive sur Bubble ?

🧐 Qu’est-ce c’est ? Si tu es un utilisateur de Bubble, tu sais Ă  quel point le responsive est peu conventionnel par rapport Ă  d'autres outils web comme Webflow par exemple. Ce n'est clairement pas le plus simple Ă  gĂ©rer. Bubble est en train de remĂ©dier Ă  cela avec un nouvel Ă©diteur qui devrait prochainement sortir, mais pour l'heure, il faut encore gĂ©rer avec leur solution existante.

đŸ€© Pourquoi on aime ? Si tu souhaites dĂ©marrer dans le responsive sur Bubble, je ne peux que te conseiller ce thread Twitter dans lequel Gregory John, un expert Bubble, te donne quelques astuces pour t'amĂ©liorer sur le responsive. Si son objectif est bien Ă©videmment de vendre son livre, il n'en demeure pas moins que j'ai trouvĂ© ce thread intĂ©ressant avec quelques astuces que tu peux rĂ©utiliser pour tes prochains projets sur Bubble.

👉 Le lien : Le thread Twitter pour maütriser le responsive sur Bubble


🚀 Un job dans le no code !

Tu recherches un job dans le no code ? Voici les offres de cette semaine auxquelles tu devrais postuler.

N’hĂ©site pas Ă  les partager si tu penses que quelqu’un de ton entourage peut ĂȘtre intĂ©ressĂ©.

Ils recrutent dans le no code cette semaine


L’agence Kuddos qui (agence no code) cherche un Product Manager pour ses projets no code (stage). Voir l’offre.

Theodo recherche des profils de no coder en freelance pour développer son activité no code. Pour postuler, contacter Jason Delabays.

Alegria (agence no code) recherche un UI/UX Designer (voir l’offre) pour dĂ©velopper ses projets no code.

Dgitags.io recherche des designers et dĂ©veloppeurs Webflow connaissant bien Memberstack et Zapier. Voir l’offre.

Webflow recherche son Social Media Manager. Poste basĂ© aux USA, mais possible en remote. Voir l’offre.

Listeher recherche son stagiaire Bubble dĂ©veloppeur. Voir l’offre.

Dropix recherche son stagiaire Bubble pour continuer de dĂ©velopper sa plateforme. Voir l’offre.

Si tu recrutes Ă©galement, n’hĂ©site pas Ă  me contacter (en rĂ©pondant Ă  ce mail) ou sur Linkedin pour proposer un poste aux no codeurs inscrits Ă  la newsletter. Merci d’envoyer un lien avec le plus de dĂ©tails possible.

J’espĂšre que cette rubrique t’intĂ©ressera et qu’elle sera porteuse d’opportunitĂ©s pour toi 🚀


Si cela t’a plu n’hĂ©site pas Ă  m’ajouter sur Linkedin, m’écrire un petit message en rĂ©pondant Ă  cette newsletter ou encore partager pour m’encourager Ă  continuer 😎

Si vous aimez cette newsletter et que vous pensez que quelqu’un de votre entourage pourrait ĂȘtre intĂ©ressĂ©, n’hĂ©sitez pas Ă  la partager. 👇

Share ⚡NO CODE STATION đŸ› ïž

Si Ă  l’inverse, un ami vous a transfĂ©rĂ© cette newsletter et que vous l’avez apprĂ©ciĂ©, vous pouvez vous abonner. 👇